Président de l’Institut de l’Audit Interne de Côte d'Ivoire avec une expérience de 22 ans, Consultant International, Conférencier, Monsieur GO BI vient d’animer un module de formation sur le thème de la fraude à l’inspection générale des finances.

Voici l’entretien qu’il a accordé au service de communication de l’Inspection Générale des Finances (IGF)

  •  Parlez-nous de la formation que votre institut vient d'animer à l’Inspection Générale des Finances à l’endroit des Inspecteurs  et Auditeurs de l'IGF, du Trésor, de la Douane et du Budget?

GO BI : Dans les années 1996  et 1997, l’Institut Français de l’Audit et du Contrôle Internes (iFACI) avait constaté un déficit de formation des auditeurs internes, aussi bien en France que dans l’espace francophone. Aussi, a-t-il décidé de développer un certificat de l’espace francophone, qu’on a appelé le Diplôme professionnel de l’audit interne(DPAI). Ce parchemin est bâti autour de plusieurs thématiques:

  • La conduite d’une mission d’Audit : Méthodologie
  • La maîtrise de la Communication Orale et Ecrite au cours d’une mission d’Audit
  • La maîtrise des outils et des techniques de l’Audit
  • La désacralisation des systèmes d’information
  • La détection et la prévention des Fraudes.

Cette formation débutée courant mars 2017 s’est achevée en juin 2017. Elle a été animée par plusieurs formateurs venus de France, de la Tunisie et de la Côte d’Ivoire.

L’Inspecteur Général des Finances, dans le souci d’apporter une plus-value à l’ensemble de ses collaborateurs, n’a pas hésité un seul instant à nous solliciter.

  • De nos jours, le risque de fraude est une réalité à laquelle toute structure est confrontée, alors comment y faire face ?

GO BI : L’Audit Interne de par les outils qu’il véhicule devra aider l’administration à prévenir et détecter la fraude sous toutes ses formes.

Au sortir de cette formation, les Inspecteurs, les Auditeurs ont été suffisamment instruits pour accomplir leurs missions avec beaucoup d’efficacité.

Leur rôle premier étant d’évaluer le système pour ensuite faire des recommandations pour l’amélioration du fonctionnement du dispositif.

  •  Quelles sont vos attentes relativement aux formations que votre Institut vient de dispenser aux Inspecteurs issus du Ministère de l’Economie, des Finances, du Budget et du Portefeuille de l’ETAT ?

GO BI : Dorénavant, il serait souhaitable que le risque de fraude soit intégré dans les missions d’inspection et d’audit. Par ailleurs, pour être mieux aguerris, les agents formés devraient allier la théorie à la pratique ; cela suppose qu’ils se frottent à la réalité du terrain. Pour cela, l’Institut se prédispose à accompagner l’IGF partout il sera sollicité.

Entretien réalisé par le service communication